C'est comme à Port Salut c'est marqué dessus

Venez donc lire les autres critiques

AVEC LES MEMES INTERPRETES

"60 secondes chrono": 60 secondes pour écrire le scénario?

"Chapeau melon et bottes de cuir": Emma à la botte

Depuis que Sean Connery n'est plus là pour endosser la panoplie de 007, c'est un fait que la série James Bond ne vaut plus tripette. Alors 25 ans après certains ont voulu lui faire reprendre du service. Manque de pot, Sean s'est trompé de film ! Imaginez un peu, il ne tire aucune nana ! Décidemment tout se perd. Bon heureusement que tout comme Nicolas Cage il assure un minimum. Mais enfin quand même des militaires rebelles qui pour manifester leurs revendications préfèrent faire péter San Francisco à coup de gaz très méchant qui fait très mal au lieu de défiler dans les rues comme en France, ce film serait pas un peu con des fois ?

iens, un film sur le rock. Hélas non, en anglais " rock " signifie " rocher " et c'est d'Alcatraz qu'il s'agit. Cette prison mythique (et c'est bien la seule) n'accueille pas Metallica dans leur " Fucking destroy Tour " mais un chef marine qui entend lutter contre l'hypocrisie de ses gouvernants et rendre justice aux soldats morts pour la patrie. Voilà un discours qui commence à sentir le rance.
Il faut agir et ce " traître " censé être en fait très humain ne leur laisse que 36 heures pour agir. Que faire ? Voyons, c'est pas un vilain qui va dire au gouvernement ce qu'il faut faire. Il n'y a pas photo, et comme dans toute superproduction américaine il faut tout faire péter, surtout si Michael Bay est aux commandes. Alors maintenant que l'on sait quoi faire, qui choisir ? John McLane ? Non, il réveillonne avec sa femme et il est encore en vacances. Batman ? Mieux vaut ne pas y penser, une chauve-souris n'a jamais nagé, et comme il a viré homosexuel ça peut faire mauvais genre dans un film d'action. Casimir alors ? Non, il est français. Non, la solution sera un retraité des services secrets britanniques emprisonné depuis plus de trente ans (nombreuses coïncidences avec James Bond : même nationalité, même époque et surtout même acteur, histoire peut-être de faire de la publicité parce que le scénario…) dont la principale originalité est d'être le seul à avoir réussi à s'évader du bagne.
Papy ayant quelque peu perdu de sa superbe, il convenait de lui adjoindre un antihéros : Nicolas Cage, chimiste de génie n'ayant rien d'un playboy et plutôt père tranquille. Mais quand on réalise qu'il dit que le son d'un vinyle des Beatles est meilleur que sur CD, je m'interroge sur le sens de " génie ". Ca change néanmoins par rapport aux sempiternels flics beaux garçons qui n'auraient leur place que dans l'agenda de ma petite sœur si j'en avais une.

Hahaha, il est trop naze ce film!


Mais revenons-en au film. L'action est d'une simplicité biblique : ça pète de partout et tout le monde s'engueule, que ce soit notre duo de justiciers ou le clan ennemi. Toutefois faire tout péter n'est pas incompatible avec culture car Monsieur Connery connaît tout Oscar Wilde. C'est quand même petit joueur face à mon chat qui est incollable sur Kierkegaard. Les marines-pirates menacent donc de bombarder San Francisco à coup de roquettes équipées d'un gaz qui vous liquéfie la peau et qui fait mal mais qui à y regarder de plus près ressemble étrangement à du gel L'Oréal.
Au final Connery conserve toujours son flegme et Nicolas Cage s'endurcit quelque peu parce qu'enfin merde c'est quand même pas une lopette le gars. Et le chef des marines (Ed Harris) alors ? Et bien malheureusement pour lui il est tombé sur plus con que lui car si lui ne faisait que bluffer (en fait au bout du compte c'est un gentil qui porté dans un ultime saut de désespoir propre aux martyrs de l'injustice j'arrête ça fait trop) l'autre veut vraiment tout péter. Et bien il finira décomposé. Bien fait pour sa gueule. Bouh, qu'est-ce qu'il pouvait être méchant quand même. Hum, des fois je me demande si Ben Laden n'aurait pas vu ce film des fois.
Alors au bout du compte Nicolas Cage est accueilli en héros et peut rejoindre sa femme enceinte, Connery s'éclipse retrouver sa famille et les méchants policiers sont baisés. En définitive le bien a triomphé sur le mal et les Américains sont vraiment les plus forts.