raguer exige de respecter certaines règles élémentaires comme choisir un lieu propice. Qui n'a pas amené au cinéma une personne sur laquelle vous n'avez pas placé les plus polissones espérances (le noir...)? Quoi qu'on en dise le cinéma est effectivement le lieu le plus approprié.

Mais après, quand vient le moment de dîner autour d'un bon Big Mac, comment manoeuvrer? Un physique avenant est notoirement insuffisant, il est plus que nécessaire d'avoir un solide sens de la conversation et qui plus est de disposer d'une culture qui dépasse la Coupe d'Europe de foot ou le dernier Grand Prix de F1. Là, franchement ça n'est plus évident du tout. Pareille mésaventure m'est arrivé avec une admiratrice que j'ai rencontré dans mon lit: après avoir discuté du film, je n'avais plus rien à lui dire mais plein de choses à lui faire! Mais ne vous inquiétez plus, grâce à cette série d'articles portant sur les problèmes de notre belle jeunesse, épatez votre dulcinée en lui faisant miroiter les plus brillantes lumières de l'intelligence!

Les professeurs: à chacun ses manières (article paru dans Capharnaüm en 1996)

La cigarette au lycée: elle fait un tabac! (article paru dans Capharnaüm en 1996)

Mais où sont passées les Docks? (article paru dans Capharnaüm en 1997)

Les boys band: bourreaux des coeurs, bourreaux des porte-monnaies (article paru dans Capharnaüm en 1997 et un chouïa réactualisé depuis)

Des histoires de coeur qui partenten couille plein la tête: article écrit uniquement avec des expressions contenant des parties du corps


 

Faites moi part de vos réactions sur e-mail